Monsieur Cocorico

monsieur-cocorico

Lautrec

Une courte présentation de Lautrec :

Lautrec est lancé en 2019 avec sa première collection inspirée du style urbain parisien. La quête de la marque est de faire de la mode écoresponsable et éthique la norme. En effet, la marque Lautrec née dans une vision de réinvention de la mode masculine sachant que l’industrie textile est l’un des principaux acteurs de la pollution environnementale et des dégâts sociétaux. Lautrec est donc la solution pour des vêtements masculins haut de gamme et durable.

QUELLE EST LA MISSION DE Lautrec ?

Lautrec valorise le savoir-faire européen, raison pour laquelle toute sa production est maintenue en Europe, notamment en France, en Italie et au Portugal.

La marque s’engage également dans une démarche éthique et humaine. Les artisans qui fabriquent ses vêtements ont une relation conviviale et les normes sociales sont bien respectées dans les ateliers. 

Elle lutte également pour la protection de la planète en optant pour du coton 100% issu de l’agriculture biologique, exempte de produits chimiques toxiques. Elle a aussi réduit les matières plastiques au plus strict minimum. Enfin, comme la fabrication est maintenue en Europe, l’entreprise réduit son empreinte carbone en usant d’un circuit court. 

Lautrec prône aussi le bien-être animal. Elle dispose des labels qui assurent l’absence de toute maltraitance, en particulier sur les moutons pour la laine.

Elle pratique des prix justes, sans soldes ni intermédiaire avec un prix fixe toute l’année

Finalement, Lautrec soutient des œuvres engagées en versant 1% de son chiffre d’affaires à des associations environnementales.

Lieu de production de Lautrec📍

  • Lautrec fabrique ses produits en France, en Italie et au Portugal dans des ateliers artisanaux à tailles humaines.

Que vend-elle et à quel prix ?

Lautrec vend des vêtements et accessoires haut de gamme pour homme. Les prix débutent à 15,90 euros.

Les petits + de Lautrec !

Lautrec dispose du label SloWeAre qui lutte contre le green et le social washing.

Retrouvez Lautrec ici :